Mémoires Transgénérationnelles

 

Depuis de nombreuses années, je me passionne pour tout ce qui touche aux ancêtres: leurs histoires, leurs façons de vivres, les lieux et bien entendu leurs secrets.

 

A notre naissance, nous récupérons l'héritage de nos ancêtres. Comme par exemple les loyautés familiales qui peuvent être de 2 types: loyauté dans le métier ou sociale. 

 

Le terme de "loyauté" décrit le fait de porter et d’endosser des « dettes invisibles » qui proviennent de notre histoire familiale. Cela peut prendre la forme d’un métier, pratiqué de génération en génération, provenant d’une faute ou d’un accident qui n’a pu se réparer ou se résoudre en tant voulu. Exemple : devenir médecin de père en fils depuis 3 générations car l’arrière grand père avait été, accidentellement, à l’origine de la mort d’un voisin qu’il n’avait pu réanimer (ne disposant pas des compétences). Le choix d'un métier traduit non seulement le désir conscient d’une personne d’exercer une activité professionnelle mais aussi, bien souvent, l’expression de loyautés familiales plus ou moins anciennes. 

De la même façon, la « loyauté » peut prendre la forme d’une obligation familiale à s’occuper des autres (au travers d’associations, d’une préoccupation permanente de gens que l'on ne connait pas). De fait, chaque membre de la famille intègre inconsciemment cette injonction, sans en connaitre les origines, et continue à alimenter une problématique qui remonte parfois à de nombreuses générations. On peut imaginer, pour ce dernier cas, que cela puisse venir répondre au fait qu’un des membres de la famille ait pu, d’une façon ou d’une autre, faire du mal à autrui. Exemple : un ancêtre était porteur d’une maladie mortelle et contagieuse telle que la tuberculose et l'a (involontairement) transmise à d'autres personnes extérieures à la famille de l'époque...

L'héritage peut également être en lien avec des secrets de famille lourd à porter : décès d'enfants, incestes, suicides, accidents plus ou moins douloureux, déportations,...

 

Nous portons en nous toutes ces mémoires qui sont inscrites dans nos cellules mais également et surtout sur notre arbre généalogique. C'est d'ailleurs à partir de l'arbre que le travail va pouvoir se mettre en place et mettre en lumière l'héritage dont nous souhaitons nous défaire.

 

Pour débuter cet accompagnement, vous devrez me fournir des infos concernant vos arrières grands-parents : date de naissance, mariage, décès ainsi que les lieux. Plus vous aurez des infos et plus le travail avec l'arbre sera facile.